Pourquoi nous avons besoin d'un nouvel archet aujourd'hui :

La fabrication des archets en bois traditionnels toujours employés de nos jours provenait d’une époque où étaient utilisées les cordes en boyau nu. Vers 1900 a débuté le passage progressif aux cordes en acier et filées de métal, qui ont permis un jeu beaucoup plus puissant. De telles cordes étaient nécessaires, car depuis lors on ne jouait plus dans les petites salles de la noblesse mais dans des grandes salles de concert qui sont apparues à ce moment-là dans toutes les grandes villes occidentales.

Ce développement a été rendu possible par l’apparition d’un fil d’acier extrêmement résistant à la fin du XIXème siècle (ce qui a également permis l’apparition du grand piano de concert). Pour le filage, on a utilisé du cuivre qui fut fabriqué à grande échelle grâce au début de l’électrification et qui restait à un prix abordable.

Pour ce type de cordes, les archets en bois traditionnels sont trop souples, il arrive souvent que la baguette vienne claquer sur les cordes dans le fortissimo, dans les accords ou les sautillés puissants. La baguette et la mèche peuvent être abîmées et le son en sera amoindri. Une solution à cela serait d’utiliser un archet avec une baguette un peu plus épaisse. Néanmoins, l’archet serait considérablement plus lourd. Pour le violon, un archet d’alto aurait une tension suffisante. Mais comment peut-on jouer Bach et Mozart avec un archet aussi lourd ?

L'archet presque oublié avec hausse coincée coulissante

Vers 1800, François Xavier Tourte a développé un nouveau type d'archet. Au cours de sa vie, il en a fabriqué près de 5000 pièces. Les autres archetiers ont commencé à fabriquer de tels archets, et ainsi la majorité des musiciens jouait avec ce type d'archet à la moitié du siècle. Jusque-là, on utilisait encore les archets avec hausse coincée coulissante. Les vis étaient encore fabriquées à la main au XVIIIème siècle et donc très chères. Très peu de musiciens jouaient donc avec des archets qui avait une vis de serrage.



Au temps de Bach et de Mozart, on a joué presque exclusivement avec des archets à hausse coincée coulissante. Un tel archet pour le violon pèse moins de 40 grammes et est ainsi extrêmement maniable.

Archet avec hausse coincée coulissante (jusqu'à env. 1830)
Archet avec hausse coincée coulissante (jusqu'à env. 1830)

La fabrication des archets en bois "modernes" provient du XIXème siècle. Sa tension convenait parfaitement bien aux cordes en boyau uni habituellement employées à cette époque. Ainsi, les cordes de violon de ce type pouvaient supporter une tension d'environ 200 grammes (2 Newton). Avec les cordes filées en cuivre ou en argent, on peut obtenir une tension d'environ 300 grammes (3 Newton). Mais un archet en bois avec une tension normale vient appuyer fortement sur les cordes avec cette charge. 

Pablo Sarasate
Pablo Sarasate

Les archetiers ont ainsi essayé de fabriquer des archets plus rigides, mais comme il n'existait aucun matériel qui présentait une plus grande rigidité avec le même poids que le Pernambouc, ces tentatives ont toujours été vaines dans le passé. Vuillaume a par exemple essayé d'employer un tube métallique comme baguette, mais ces archets étaient vraiment trop lourds. Ils avaient également tendance à plier et à cabosser à cause de leur faible épaisseur.

Archets en métal de Vuillaume (env. 1840)
Archets en métal de Vuillaume (env. 1840)
Une solution toute nouvelle

Quand Bernd Müsing commença en 1995 à réfléchir à la question, il était clair que la baguette devait effectivement être un tube, mais avec des fibres de carbone à forte densité, aucun autre matériau ne pourrait permettre d'obtenir un archet plus rigide et en même temps plus léger.

Quel poids ?

Pour jouer Bach et Mozart avec verve et délicatesse, un archet le plus léger possible a de gros avantages. Brahms et Tchaïkovski, au contraire, exigent une haute résistance de la baguette et l'archet peut avoir un poids un peu plus important. Pour chaque instrument, nous avons trouvé le juste milieu : la masse nécessaire pour la stabilité comme "poids oscillant", mais aussi léger et souple que possible. Ainsi, le poids de nos archets se situe à peu près entre celui d'un archet baroque ou classique avec hausse coincée coulissante et celui des archets romantiques tardifs. 

Archet de violon Arcus S7
Et le son ?

Est-ce qu'un archet en carbone peut sonner aussi bien qu'un archet en bois ? Cela dépend autant de la structure que de la réalisation.  Les archets en carbone bon marché contiennent plus de résine que de fibres de carbone et l'orientation et la répartition des fibres peut, et c'est le moins qu'on puisse dire, bénéficier d'améliorations. Les baguettes des archets Arcus, au contraire, ont une faible teneur en résine de moins de 25%. Leur diamètre est extrêmement fin, de moins d'un millimètre. Leur amortissement est moindre et la vitesse du son bien supérieure. Ainsi, elles peuvent vibrer beaucoup plus librement qu'une baguette lourde en bois et obtiennent un son plus puissant et clair. 

Résonance
Diamant
Acier
Arcus
Pernambouc
Epicéa
Carbone
Erable
Plomb
Vitesse du son
Diamant
Acier
Arcus
Pernambouc
Epicéa
Carbone
Erable
Air
Rigidité, résistance, durée de vie.

La plupart des archets en bois qui ont été fabriqués sont perdus depuis longtemps à cause de bris et d'usure. La transpiration de la main dégrade le bois, la vis frotte et use la baguette de l'intérieur jusqu'à ce qu'elle se casse, les cordes en métal abîment la baguette. Le bois fatigue en particulièrement à l'endroit de la partie fine derrière la tête à cause des vibrations constantes, jusqu'à la rupture. 

Les fibres de carbone à forte densité sont non seulement jusqu'à dix fois plus résistantes, mais également extrêmement dures et protègent de l'humidité. Les archets ne perdent jamais leur courbe et ne seront jamais tordus. Nous donnons également à nos archets des bagues en métal et une garantie de 30 ans. Il est fort probable que les archets Arcus seront encore joués dans des centaines d'années, quand tous les archets en bois seront brisés depuis longtemps, ou conservés dans des musées.

Résistance à la rupture
ARCUS
Bois
Fatigue et douleurs dans le bras droit, dans l'épaule, la main ou le pouce

Peu de temps après le lancement de nos archets, nous avons été confrontés au fait évident que nos archets résolvaient des problèmes ergonomiques, comme il en arrive très souvent, et pas seulement chez les musiciens professionnels. Je crois que la différence avec les archets en bois est que le diapason de nos archets est une octave plus haut (100 Hz au lieu de 50). Ainsi la forte résonance propre de l'archet se situe en dehors du domaine de fréquence particulièrement sensible ergonomiquement pour la main et le bras, entre environ 20 Hz jusqu'à 80 Hz.

ARCUS

Si vous souffrez également de fatigue pendant des concerts ou des longues répétitions, ou même si vous avez des douleurs, essayez absolument un de nos archets. Il y a de grandes chances qu'il diminue, voire supprime complètement vos douleurs. Si vous connaissez un collègue ou un ami qui a ce genre de problèmes, n'hésitez pas à lui indiquer les archets Arcus. 

Possibilités de technique de jeu et d'interprétation sonore

La plupart des musiciens qui s'achètent un archet Arcus jouent après quelque temps seulement avec lui. La raison principale réside dans le fait qu'ils exploitent des nouvelles possibilités sonores et de technique instrumentale, qu'un archet traditionnel n'offre pas. Bien sûr, la haute résistance de la baguette permet d'aller chercher toutes les qualités de l'instrument, mais également le rebond bien meilleur, l'attaque plus facile, l'articulation précise, l'accélération plus légère, les changements de cordes beaucoup plus rapides, tout cela, vous ne pourrez plus jamais vous en passer.